Elie Cros s'est éteint hier

201208220941-w350-1.jpg

C'était une figure du syndicalisme castrais mais aussi du militantisme communiste. Elie Cros est décédé hier à l'âge de 82 ans au Refuge Protestant où il résidait depuis qu'il avait quitté sa maison des Farguettes. Militant de la première heure à la CGT, organisation où il est entré en 1965 alors qu'il était ouvrier textile aux Ets Lasbordes, Elie Cros a été secrétaire de l'union locale du syndicat (1968-1977) et membre du Parti Communiste dont il était un pillier. «Un homme très intelligent, à l'écoute de tous» indique Michel Marty, l'un de ses proches. Originaire de Fontbonne, dans les Monts de Lacaune, Elie Cros s'est épanoui dans le syndicalisme «qui lui a tout apporté et auquel il a tout donné» comme le rappelle Philippe Fournier. Elu sur la liste d'Union de la Gauche en 1977 à la mairie dans l'équipe Gabarrou, «sa nomination au poste d'adjoint à l'Education, lui l'ouvrier autodidacte, a fait grincer des dents» se souvient Louis Tignères. Une revanche pour cet homme appréciable et apprécié, toujours la cigarette à la main, qui consacrait l'essentiel de sa vie à son engagement. Il est ainsi resté 12 ans adjoint à l'éducation puis, en 1995 , retrouve un poste d'adjoint à l'action sociale dans l'équipe Mandement. Il y a quelques semaines à peine, il passait encore comme à son habitude à la Bourse du Travail et au siège du Parti où il aimait classer les archives, témoin d'une époque et fidèle à ses camarades qui étaient aussi ses amis.

Son inhumation, cérémonie civile, est fixée à 14h vendredi au cimetière Saint-Jean.

J.-M.G.

Article de la dépêche du 22/08/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×